info@assistas.ca | 1 (888) 696-1023

Soirée d’informations

par admin le mars 14, 2012

Assistas est heureux de vous convier à une soirée d’informations sur les services offerts aux personnes âgées et en perte d’autonomie qui désirent demeurer dans leur résidence.

Sujets abordés
• Présentation des services offerts
• Présentation de l’équipe de travail
• Informations sur les crédits d’impôts
• Aperçu des coûts et plus

Quand: Lundi, le 7 mai 2012 à 19h00
Lieu: 249A, boul. Sainte-Rose, Laval (Québec) H7L 1L8

Pour réservation, nous contacter au 450 696-1023 option 4 ou nous écrire à info@assistas.ca

{ 0 commentaires }

Êtes-vous proche aidant sans le savoir?

par Martin Brazeau le mars 12, 2012

Définition d’un proche aidant

Proche aidant est le terme utilisé par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec dans sa politique de soutien à domicile intitulé « Chez soi  : le premier choix (MSSS2003) ». Historiquement aidante naturelle ou aidant naturel, ont été utilisés dans plusieurs recherches et par plusieurs organismes.

Un proche aidant est une personne qui prend soin d’une personne de son entourage ayant une incapacité (vieillissement, accident, maladie), et ce, de façon régulière ou continue.

C’est aussi quelqu’un qui vient en aide à une personne sans rémunération. Peu importe la nature des soins et des services rendus à la personne vulnérable, la relation d’aide comprend toujours une composante émotive importante. La personne aidante est le plus souvent un membre de la famille, mais parfois aussi un ou une amie ou un ou une voisine. Elle habite ou non avec la personne aidée.

La majorité des aidants ne se considère donc pas comme tels. Ils se voient uniquement comme la mère, le père, le mari, la conjointe, la fille, le frère ou l’ami de la personne à qui ils prodiguent des soins ou apportent de l’aide.

Afin de se reconnaitre comme personne aidante : Aidez-vous un proche parent, un ami ou un voisin… ?

Dans sa vie domestique?

• Emplettes
• Préparation de repas
• Effectuer des tâches ménagères
• Faire la lessive

Pour ses soins corporels?

• Aider à manger
• Aider à s’habiller
• Aider à faire sa toilette
• Aider à se déplacer
• Dans ses relations avec l’extérieur?

Prendre ses rendez-vous médicaux et autres

• L’accompagner lors de ses visites médicales et autres
• Faire les démarches pour trouver, organiser et superviser divers services
• Gérer ses finances

Pour toute forme de soutien moral ?

• En lui téléphonant
• En lui rendant visite
• En l’encourageant, en la stimulant, en la consolant

Quelques statistiques

• Les personnes aidantes assument de 70 à 90 % des responsabilités face à la personne aidée
• Plus de 80 % des personnes aidantes sont des femmes.
• Elles sont conjointes à environ 40 % et la fille à environ 44 %
• Leur moyenne d’âge est 46 ans.
• Plusieurs personnes aidantes sont sur le marché du travail.
• Elles s’occupent de personnes en incapacité de tout âge.
• Elle s’occupe de plus en plus de personnes de plus de 65 ans.
• Ses risques de décès augmentent de 60 % lorsqu’elle est elle-même âgée en mauvaise santé.
• Elles prodiguent de 8 à 40 heures de soin par semaine.

À la lueur de cette définition, vous reconnaissez-vous comme proche aidant? Votre perception de la situation a-t-elle changé? Votre regard est-il différent sur votre relation avec la personne aidée?

L’engagement d’un proche aidant peut être d’une courte durée, mais bien souvent, les tâches augmentent avec le temps et deviennent beaucoup plus difficiles à gérer. Il devient primordial d’apporter certains ajustements pour ne pas se diriger vers un épuisement physique et psychologique.

L’une des solutions est certes d’aller chercher de l’aide extérieur afin de vous supporter dans cette situation. Il existe des services offerts par les CLSC, mais qui de façon générale peuvent répondre en partie seulement à la personne aidée. C’est pourquoi une combinaison entre les services publics et soins privés à domicile est une alternative des plus intéressantes.

{ 0 commentaires }

Rencontre de partage et d’échange

par admin le février 16, 2012

Café & échange

Vous êtes l’aidant d’une personne âgée dont la maladie progresse et la santé se détériore? Vous appréhendez cette ultime étape de la fin de vie, mais souhaitez continuer jusqu’au bout l’accompagnement de votre proche? Prendre soin d’un être cher, vous fait vivre des conflits de valeurs intérieurs? Vous sentez-vous seul dans votre situation?

Dans un climat de confiance et de respect, nous souhaitons offrir aux proches aidants l’occasion d’échanger et de partager sur leur réalité. Chaque rencontre sera animée par un professionnel et soutenue par un thème de discussion.

Le prochain sujet est:
«Sauriez-vous capable de reconnaitre les signes d’alarme
de l’épuisement dû à votre rôle de proche aidant?»

Quand: Lundi, le 26 mars 2012 à 19h00
Lieu: 249A, boul. Sainte-Rose, Laval (Québec) H7L 1L8

Réservez votre place en nous contactant au 450 696-1023 ou nous écrire à info@assistas.ca

{ 0 commentaires }

Assistas propose une alternative pour les aînés en perte d’autonomie

Vous et votre famille réalisez que demeurer dans votre résidence devient trop lourd. Les tâches ménagères, l’entretien, les courses, les repas. Bref, toutes tâches sont vécues comme un fardeau. Rester chez vous ne vous procure plus le plaisir d’autrefois ? Vous débutez donc une réflexion avec vos proches au sujet de votre avenir. [Suite…]

{ 0 commentaires }

Assistas lance le concept : la résidence pour aînés à domicile. En bref, Assistas propose une alternative à l’hébergement en centre d’accueil pour les aînés. En voici les avantages : [Suite…]

{ 0 commentaires }

Les inquiétudes des aînés face aux services à domicile

par Martin Brazeau le avril 26, 2010

assistas-ainée pouce en lairAujourd’hui, plus de 80% des aînés expriment la volonté de demeurer à la maison malgré une perte d’autonomie, mais seulement 10% le réalisent. Pourquoi? [Suite…]

{ 0 commentaires }

Trop jeune pour une résidence – un cas vécu

par Martin Brazeau le avril 21, 2010

Photo-aide à domicileUne veuve apprend qu’elle est atteinte d’une maladie dégénérative à l’âge de 63 ans. La douleur qu’elle ressent chaque jour est de plus en plus insoutenable, et vivre à la maison l’est tout autant. Cependant, il n’est pas question pour elle de quitter sa maison où elle vit depuis maintenant 35 ans. [Suite…]

{ 0 commentaires }

L’alimentation, la clé du bien-être

par Martin Brazeau le avril 15, 2010

Il nous arrive régulièrement de voir les personnes âgées mal s’alimenter. Les raisons de cette mauvaise alimentation sont multiples et engendrent une importante détérioration de l’état physique et moral de l’aîné. Voici quelques-unes de ces raisons: [Suite…]

{ 0 commentaires }

La résidence pour aînés, le choix?

par Martin Brazeau le avril 12, 2010

Le 31 mars dernier, Nancie Ferron de Radio-Canada publiait un reportage traitant des résidences pour personnes âgées. Elle y mentionne que la majorité des gens ne veulent pas y aller mais que la mise en place des soins à domicile est difficile à organiser ce qui a pour conséquence de ne pas laisser le choix à ces personnes. Elle souligne aussi qu’il est important de parler des résidences pour personnes âgées à un parent plusieurs années avant l’arrivée de la perte d’autonomie, et ce, afin de le convaincre que la résidence est le meilleur choix. [Suite…]

{ 0 commentaires }

Une résidence à votre maison

par Martin Brazeau le avril 2, 2010

Photo-ainés assis devant leur maisonAvant de prendre la décision de quitter votre maison pour une résidence pour personnes âgées, vous devez vous poser certaines questions :

  • Quelles sont les tâches que vous n’êtes plus capable d’assumer (l’aide au lever/coucher, l’aide à l’hygiène corporelle, l’aide à l’habillement, l’aide à la prise de médicaments, l’entretien ménager par exemple) et qui motivent votre réflexion? [Suite…]

{ 0 commentaires }